Solastalgie-merci.fr

Internet écologique, pratique et ludique

Dans la catégorie « 365 écogestes pour l’avenir », je partage avec vous toutes mes expériences pour une vie plus éco-logique et résiliente.

Internet écologique, pratique et ludique

Internet, qui n'a pas 30 ans, est devenu quasiment incontournable pour de nombreuses démarches, et surtout de nouveaux loisirs.

J'ai d'abord cru que cette "dématérialisation" était une bonne chose pour la planète. Mais je me trompais. Internet a une empreinte environnementale importante, et qui augmente de façon considérable. Pour un quotidien plus écologique, c'est un problème.

Le mauvais plan pour la planète

Internet, c'est un trafic. Les informations aussi, quand elles circulent, consomment de l'énergie. Et plus le fichier est lourd, plus l'énergie nécessaire pour le faire circuler est importante. Ainsi, le téléchargement d'une image, ou d'un gros document pdf, ou, plus encore, un film, est plus énergivore qu'un simple document word.

Et il faut aussi beaucoup d'énergie pour le stockage de tous nos contenus, nos images, le son et la vidéo.

Toutes ces données rangées dans de gros disques durs sont regroupées dans des data centers. Comme ces machines tournent en permanence, elles consomment beaucoup d'électricité. Et en +, elles chauffent, ce qui peut endommager les circuits électroniques. Il faut donc les refroidir à l'aide de climatiseurs, qui dépensent également une énergie folle.

Le geste écologique

Depuis que je sais tout ça, je navigue en gardant un cap écologique, plutôt qu'à l'aveugle.

J'ai appris qu'il est possible d'exploiter toutes les capacités d'internet, qu'elles soient pratiques ou ludiques, tout en restant écologique.

Voici mes conseils.

Des idées pour changer

  • J'utilise en priorité la fibre ou l'ADSL, bien moins énergivore que le réseau mobile. Je sais, c'est difficile. Il m'a fallu du temps pour différer la lecture ou le visionnage des infos reçues sur mon mobile. Mais aujourd'hui, je suis mieux organisée.
  • Pour la vidéo, je pense à réduire la définition d'une façon acceptable pour mon confort. Pour les films ou les séries, le plus écoresponsable reste le support DVD. Has been ? Il est vrai que l'offre est tellement plus riche sur le net... Je n'oublie pas de faire circuler mes DVD, quand même, et d'en acquérir de nouveaux d'occasion.
  • Pour éviter que les plateformes comme Youtube ou Netflix ne me proposent une nouvelle vidéo sitôt la précédente terminée, j'ai téléchargé l'application Minimal. Mon cerveau s'en trouve allégé, et je suis plus sereine.
  • Quand j'envoie des mails (ou SMS, ou Whatsapp...) avec pièces jointes, je limite leur taille à moins de 1 Mo.
  • Je réduis toutes les images et les vidéos. Pour les images, j'utilise simplement le logiciel Paint de mon PC. S'il s'agit d'une vidéo, voici un guide pour en réduire la taille en gardant une bonne qualité, en 5 minutes.
  • J'utilise un serveur de partage pour envoyer mes pj quand elles sont lourdes, ou si le nombre de destinataires dépasse 2 personnes. Mon préféré est Fil Vert, qui est vertueux et responsable. Ce service permettra de ne stocker qu'une seule fois ma pj, et en annulera automatiquement le stockage au bout de quelques jours. Une bonne façon d'éviter que des fichiers lourds ne traînent sur internet pour rien.
  • Je n'oublie pas ma bonne vieille clé USB pour partager mes fichiers volumineux, sur place.
  • J'enregistre mes sites favoris, ou j'utilise la mémoire de ma barre d'adresses, pour arriver directement sur un site déjà consulté, sans passer par un moteur de recherche. Je ferai un article plus précis sur ce point.
  • Pour analyser l'impact de ma navigation, j'ai téléchargé Carbonalyser. Il calcule en temps réel les émissions de CO2 de mon internet. Quand je le consulte, je comprends d'un coup d’œil quels sont mes choix les plus énergivores.

Peut-être avez-vous d'autres idées à partager ?

Vous pouvez lire aussi :

L'interview très intéressante de Julien Wilhelm, qui est le développeur de ce blog, si vous voulez tout comprendre des enjeux de la sobriété numérique.

L’écologie au quotidien est un art de vivre.