Solastalgie-merci.fr

Faire une liste m'aide à être plus écologique

Dans la catégorie « 365 écogestes pour l’avenir », je partage avec vous toutes mes expériences pour une vie plus éco-logique et résiliente.

Faire une liste m'aide à être plus écologique

Voici l'un de mes écogestes préférés, car il est simple et puissant.

Aller faire du shopping, ou entrer dans un hypermarché, sans s'y être préparé.e, c'est l'assurance de revenir avec des achats inutiles.

Je traque désormais tous mes achats inutiles, parce que :

  1. c'est autant de dépenses inutiles,
  2. autant d'objets qui finiront rapidement par m'encombrer,
  3. et ce n'est pas écologique !

Voyons ce dernier point.

Le mauvais plan pour la planète

Un produit, quel qu'il soit, c'est un truc qui a été produit avec : de l'énergie et de la matière. C'est à dire, dans la quasi-totalité des cas, du pétrole.

Pour vendre leurs produits en quantité industrielle, les entreprises ont inventé le marketing. Une série de techniques de vente qui cherchent à donner au client que je suis le sentiment que j'ai besoin du produit.

C'est très efficace, et je peux complètement ignorer que je suis le jeu du marketing. J'achète alors + que ce dont j'ai réellement besoin.

Multiplié par 60 millions de consommateurs, le marketing est un ressort anti-écologique puissant.

Le geste écologique

Fort heureusement, j'ai une tête. Et des priorités.

La première de mes priorités, c'est de mettre de l'écologie dans ma vie.

La seconde, c'est d'avoir tout ce dont j'ai besoin (mais pas plus).

Je prends donc les devants, en réfléchissant à tous mes besoins avant d'aller faire des courses.

Faire une liste m'aide à être plus écologique, car je garde la main sur mes besoins, plutôt que de prendre le risque de me laisser tenter par les vitrines et les têtes de gondole.

C'est une forme d'engagement envers moi-même, et le fait d'écrire ma liste me permet de m'y tenir assez facilement, et d'éviter les achats "coup de cœur".

Des idées pour changer

Le plus simple, pour moi, c'est de faire ma liste avec papier-crayon. Le papier est réutilisé (dos d'enveloppes, verso découpé de courriers inutiles...). Une fois ma liste cochée, elle part aux vieux papiers.

J'ai connu une amie qui collectionnait des carnets de listes, et prenait grand soin de les dater, de les annoter, de les colorier... Elle était capable de retrouver des événements de sa vie grâce à ses carnets. Une forme de journal, en somme.

D'autres préfèreront utiliser une appli sur leur mobile. Il y en a plein, et c'est pratique.

Autre formule sympa : une jolie ardoise, ou un tableau blanc, affiché sur un mur de passage, permet d'écrire une liste à plusieurs, que l'on prendra en photo avant de partir.

Vous me direz, il y a aussi des listes commerciales : liste des cadeaux de Noël, liste de mariage, de baptême, d'anniversaire... Le marketing est rusé !

A nous de l'être davantage et de nous préserver des envies insensées qui nous font oublier l'envie d'être écologique.

A ce sujet, ma seconde technique sera peut-être utile : à découvrir dans le prochain article...

Vous pouvez lire aussi :

Le CAP écologique : 50 thématiques pour penser autrement à notre environnement

L’écologie au quotidien est un art de vivre.